Déodorant naturel Aloe Ever Shield

Déodorant Aloe Ever Shield

Déodorant Naturel Aloe Ever Shield

Aloe « Ever Shield » est un déodorant naturel efficace et de qualité supérieure. Il respecte votre peau car il ne contient ni alcool, ni de sels d’aluminium ou d’autres produits chimiques nocifs.

Il est doux, hypo-allergène et ne colle pas sur les vêtements.

Son format est très économique : il possède une longue durée d’utilisation (de 6 mois à 1 an d’utilisation quotidienne) avec un parfum agréable et discret.
Ingrédients: Glycol de propylène, eau distillée, stéarate de sodium, Aloe Vera Gel stabilisé, parfum et triclosan.

 

 

 

 

Le Danger des Sels d’Aluminium : Quand trop d’aluminium migre à l’intérieur du corps

L’absorption de doses élevées d’aluminium par le corps sur du long terme peut provoquer des maladies graves.

Comme par exemple :

  1. des lésions neurologiques
  2. apathie
  3. dysfonctionnements neurologiques ; tremblements etc

Des travailleurs exposés, par exemple, aux poussières d’aluminium courent le risque d’endommager sérieusement leurs poumons.

 

Reportage de TF1 sur le Danger possible des Sels d’Aluminium 

 

QuestionLe sel d’aluminium responsable du cancer du sein ?

Des chercheurs de l’université de Genève ont étudié l’impact du sel d’aluminium sur les cellules mammaires, un composant de nombreux déodorants. Les résultats sont inquiétants sans être définitifs.

C’est un geste d’hygiène de tous les jours, mais il pourrait comporter des risques. La plupart des déodorants classiques contiennent en effet du sel d’aluminium, et des chercheurs suisses se sont penchés sur le lien entre ce composant et le développement du cancer du sein.

L’étude est partie d’un constat : le nombre de cancers du sein dans les pays industrialisés a augmenté ces dernières décennies, et en parallèle, la distribution anatomique de ce cancer a évolué. Désormais, il se développe principalement dans la partie externe de la glande mammaire, à proximité des aisselles.

Cette nouvelle donnée relance la question de la responsabilité des déodorants contenant des sels d’aluminium dans la formation du cancer du sein. La pénétration de ces sels au niveau de la peau est avérée, mais il existe peu ou pas de données expérimentales ou épidémiologiques en mesure de renforcer ou d’infirmer cette hypothèse.

Une équipe de l’Université de Genève, coordonnée par Stefano Mandriota, chercheur en biologie à la Faculté de médecine, et André-Pascal Sappino, professeur honoraire et spécialiste du cancer du sein, a mené une série d’expériences in vitro qui ont révélé les effets néfastes des sels d’aluminium sur les cellules mammaires humaines. Les chercheurs ont constaté que les sels d’aluminium ont des effets nocifs sur les cellules mammaires et entraînent un comportement anormal, qui correspond aux premières phases de transformation maligne des cellules.

Les chercheurs ont également analysé le comportement des cellules mammaires exposées aux sels d’aluminium dans des gels d’agarose. Là où des cellules normales restent isolées, les cellules exposées aux sels d’aluminium forment des colonies. Ce comportement est typique des cellules tumorales et de cellules sur la voie de la transformation maligne.

L’étude a par ailleurs mis en exergue le nombre croissant de cassures double-brin de l’ADN dans les cellules mammaires exposées aux sels d’aluminium. Ces cassures sont causées par une altération du processus de prolifération des cellules et pourraient être en relation avec l’induction de la transformation maligne de ces cellules mammaires, due aux sels d’aluminium.

Les chercheurs restent prudents sur les résultats de l’étude. Elle ne démontre pas les sels d’aluminium provoquent le développement du cancer sein, mais « elle constitue une preuve scientifique de la nocivité de ces sels sur les cellules mammaires », affirme Stefano Mandriota. Attention donc lorsque vous choisirez votre prochain déodorant.

 

QuestionAlzheimer & Aluminium : une causalité pas encore établie définitivement.

Il a été prouvé que des patients atteints d’Alzheimer absorbaient plus d’aluminium dans leur système gastro -intestinal que des personnes en bonne santé. Mais pour l’instant, nous n’avons pas la preuve que le taux élevé d’aluminium trouvé dans le cerveau soit responsable du développement de la maladie…ou pas. Mais il est toutefois utile de s’assurer que le corps n’est pas inutilement surchargé par des doses élevées d’aluminium.

 

 

QuestionLes Sels d’aluminium : un danger potentiel important

Le danger de l’aluminium se présente surtout sous sa forme soluble – en tant que ions/ sels d’aluminium. L’explication : L’aluminium peut se détacher des ions. Dans les solutions, les ions se trouvent souvent en combinaison avec d’autres ions – par exemple en tant que chlorhydrate d’aluminium. Des combinaisons d’aluminium synthétiques comme des chlorures d’aluminium, des chlorhydrates d’aluminium etc, sont présents dans de nombreux déodorants conventionnels. Dans les produits de cosmétique naturelle et bio certifiée, les sels d’aluminium synthétiques ne sont pas autorisées et bien entendu nullement dans le cas d’un déodorants naturel.

 

Sources :

http://www.laveritesurlescosmetiques.com/themen2012_04.php

http://www.femininbio.com/sante-bien-etre/actualites-et-nouveautes/le-sel-daluminium-responsable-du-cancer-du-sein-4990